Didier Brochon - alias CDJF-CASAV - spécialiste fiscalité des particuliers, expert dans les métiers de l'écriture, réputé pour son sérieux, l`excellence de ses productions et sa rapidité, tout à moindre coût
CDJF-CASAV , c'est:
  • - un des meilleurs spécialistes dans l'aide et conseils contre les  "redressements fiscaux" des particuliers, redoutablement efficace et à bas tarifs
  • - un des meilleurs experts de l'écriture, relecteur-correcteur, rédacteur, web-rédacteur, rédacteur de contenu, écrivain public
Didier Brochon fiscaliste s`engage sur la qualite de ses services

Je suis un specialiste fiscalite, également un expert aguerri dans les métiers liés à l'écriture, relecteur professionnel, correcteur professionnel ; écrivain ; rédacteur web.

2) La seconde finalité  du présent site, (l'écriture), c'est de proposer des missions et services liés aux métiers de l'écriture, comme conseil - relecteur-correcteur - rédacteur (tous sujets, et pas seulement fiscaux ! ) - écrivain -  tous demandeurs (particuliers comme professionnels) : corrections grammaticales, syntaxiques, de conjugaison, d'accords, d'orthographe, de typographie, de ponctuation, mais aussi de mise en page.   Je peux aussi vous faire profiter de mon expérience d'écrivain-auteur, comme de celle de redacteur expert à plusieurs reprises et sur plusieurs années, et aussi vous aider à rédiger vos thèses ou mémoires par exemple, votre roman, votre biographie,  rapport de fin d'étude, etc...

CDJF-CASAV  spécialiste relecteur-correcteur ; écriture ; aide à la rédaction
(prix: me consulter pour un devis)
.
 
CDJF-CASAV Rédacteur écrivain public
photo : www.toutimage.com

 
3) La 3ème finalité  de ce site  CDJF-CASAV, (rédaction), est contenue dans un  blog  sur notre société, sur ses actualités commentées,  sur la fiscalité aussi, ouvrant la possibilité à vous, lectrices et lecteurs, de répondre aux articles qui y sont présentés, de laisser des commentaires, de susciter et d'ouvrir des débats, mais surtout  donnant un (tout petit) aperçu des possibilités rédactionnelles au sein de mon site web, dans la mesure où mes activités m'en laissent le temps de rédaction. Ce blog est donc mis à jour " au fil de l'eau ", suivant mon temps disponible.

Soumis à modération, tous commentaires insultants, injurieux, racistes, xénophobes, incitant à la haine, à la violence, au dénigrement systématique, et d'une façon générale contraires aux bonnes moeurs et aux convenances, sont retirés sans préavis par le modérateur dudit site.

Voyez par exemple, dans ce blog, l'article du 6 juillet 2015 :

Vers une fusion : "Impôts-Urssaf


 

Mes Autres compétences : la rédaction d'articles journalistiques,  de brèves, d'études de fond, d'éditoriaux, pour magazines et journaux.
 
Logo relecteur correcteur compressé
photos : www.toutimage.com
 
A cet égard, la rédaction d'articles journalistiques, pour magazines et journaux, c'est, sur plusieurs années et rien que pour un webmagazine, www.Actufinance.fr depuis 2015, et de manière non-exclusive, la rédaction (puis publication) de plus de 500 articles de 800 mots en moyenne, centrés sur le monde de la Finance et de la fiscalité !... J'ai désormais largement dépassé  ce nombre, et je reste ouvert à d' autres webmagazines !

Voici une recommandation de "Michel", sur ce site et les services qu'il apporte
(aller sur la page " Livre d'Or"):
 
[je cite Michel] :
 
"Je connais bien deux des clients de M. Didier Brochon (cdjf-casav) qui m'ont parlé de leurs déboires avec les impôts, et qui ont été véritablement enchantés par les services de M. Brochon, spécialiste fiscalité. Je peux témoigner qu'il est, sans conteste, expert dans les domaines qu'il affiche, et en particulier la fiscalité. Il est certainement l'un des meilleurs, sinon le meilleur spécialiste fiscaliste et le moins cher. C'est également je le sais par ces personnes et par internet, un excellent écrivain et à ce titre, vous pouvez aussi lui faire confiance dans la rédaction d'articles (il a la plume facile et intervient sous différent noms dans les médias, écrivant lui-même par ailleurs des articles pour son plaisir), ainsi que la relecture / correction, ou tout ce qui a un rapport avec le métier d'écrivain public. C'est vrai, son site fait un peu "amateur" vu comme ça, mais ne vous y fiez pas ! Il semble que M. Didier Brochon ait décidé de privilégier le contenu au contenant, et il a bien raison ! Qu'importe l'emballage, si ce qui est dedans est creux, sans intérêt, non ? Avec lui, ça ne sera jamais le cas. L'une des personnes dont je parle m'a raconté qu'il passe beaucoup de temps à fignoler ses analyses et réponses, lesquelles sont toujours très pertinentes et très efficaces, qu'il prend à coeur les problèmes de ses clients comme s'il s'agissait des siens, qu'il travaille souvent jusque tard le soir et même certains week-ends, et qu'il lui arrive de renseigner et dépanner des gens, un jour férié ou alors qu'il se trouve en pleine réunion de famille ! Bon là, le lecteur que vous êtes va dire "c'est trop" et vous ne serez pas obligés de me croire, et pourtant, c'est rigoureusement exact. Alors le prix qu'il demande, à côté de ça, est vraiment dérisoire ! C'est pour ça que je tenais à apporter mon aide à ce Monsieur (je n'ai pas encore d'ennui avec les impôts, ça viendra peut-être et alors, j'irai vers lui sans hésitation), car je trouve que les personnes qui ont témoigné n'ont pas suffisamment insisté sur ces détails qui comptent. C'est le meilleur, je vous dis ".

Merci, avant toute chose, de prendre connaissance des  conditions générales d'utilisation et des "mentions légales"
 
Par ailleurs, les différents tarifs pratiqués et affichés dans les différentes pages de ce site ne vous paraissent pas crédibles ? Certains vous semblent même dérisoires, et vous vous posez des questions ?
"Trop beau pour être vrai ", pensez-vous peut-être ?
Sachez pourtant que le présent site compte parmi les plus sérieux du web, qu'il est honnête, et que toutes les informations qu'il contient comme tous les témoignages dont il fait état (à ce dernier égard, seule une période reste affichée à demeure, pour éviter de surcharger inutilement les pages du site), sont rigoureusement exacts,  vérifiables, et vérifiés !

Mon but, comme auto-entrepreneur et micro-entreprise, n'est pas de m'enrichir comme déjà dit, (ceux qui s'intéressent d'ailleurs au régime fiscal des micro-entreprises, en connaissent les limites infranchissables et faibles, en chiffre d'affaires, et savent donc qu'il ne faut certes pas compter sur ce type d'activité pour "faire fortune" un jour ! ...), mais ce que je veux, c'est  rendre le plus possible service, en mettant le plus souvent possible mes connaissances, compétences, expériences, au service de ceux qui en ont besoin : c'est là la seule raison d'être de mon site et de mon auto-entreprise :
- intervenir dans l'
expertise fiscale si vaste et nébuleuse (pour un béotien), et permettre une bonne compréhension des déclarations et documents fiscaux reçus des services fiscaux, par la mise en place d'
actions fiscales très efficaces à petits prix, contre l'administration fiscale.

- specialiste fiscalite

- aide fiscale très puissante et pas chère

- modèles personnalisés et de réponses fiscales

- spécialiste en écriture
- rédacteur
- rédacteur web freelance
- specialiste relecteur-correcteur, ecrivain public.
Je n'ai en outre pratiquement pas de limites "géographiques" d'interventions, grâce à Internet, qui est, vous le savez, sans frontières !

   logo CDJF-CASAV

Contactez-moi directement par mail !
 Qu'il s'agisse de fiscalité, ou qu'il s'agisse de relecture-correction, de rédaction d'articles ou autres : posez-moi votre question ; exposez succinctement votre problème par mail ; faites-moi part de ce que vous attendez de moi ; je vous recontacterai pour ce qu'il serait envisageable de faire et pour quel prix (devis) !
 
mon adresse :
contact.fiscalite.cdjf-casav-didier.brochon@cdjf-casav.com

ou bien rendez-vous sur la page dédiée à votre demande :
Formulaire général de contact


 
 
                 Excellence du site de Didier Brochon - cdjf-casav.com

www.el-annuaire.com/

https://actufinance.fr/actu/author/Did/page/2


Mon article de presse sur www.actufinance.fr sur le recours auprès du Tribunal administratif :
https://actufinance.fr/actu/recours-fiscal-7026833.html


https://www.grincant.com/2020/09/24/portrait-robot-de-mon-lectorat-ponctuel-en-ce-24-septembre-2020/  (cf : "commentaires" : ce lui de "Pamphlétaire")


https://avenirserenite.e-monsite.com/pages/votre-fiscalite/que-sait-le-fisc-sur-vous.html



http://www.boursereflex.com/actu/2020/07/27/quelle_est_la_fiscalite_des_dons

 
Excellent et sérieux Conseiller fiscal pour particuliers, redoutable pour vous
défendre contre le Fisc !



https://twitter.com/cdjfcasav?lang=fr

 
        © Didier BROCHON
™ CDJF-CASAV

 
 
 
  Actualité Flash site professionnel de Didier Brochon - CDJF-CASAV.COM
Les lecteurs trouveront ici, de temps à autre (et dans la mesure de mes possibilités en "temps", car étant seul pour gérer le présent site web ainsi que les demandes de mes clients en qualité d'auto-entrepreneur, et comme tel, privilégiant les réponses à ces demandes et leur traitement à la rédaction d'articles d'actualité fiscale qui se trouvent de toute manière le plus souvent déjà dupliquées des dizaines de fois sur la Toile ainsi que dans les magazines spécialisés en kiosques), des "brèves d'actualité fiscale".
 
___
 
 
 
Baisse du taux normal de l’impôt sur les sociétés pour les grandes entreprises
 
Bercy a commenté une actualité le 10 juin 2020, publiée au Bulletin officiel des Finances publiques-Impôts , sur l’aménagement de la baisse du taux normal de l'impôt sur les sociétés pour les grandes entreprises.

Celui-ci, prévu au I de l’article 219 du code général des impôts, a été modifié par l'article 4 de la loi n° 2019-759 du 24 juillet 2019 portant création d'une taxe sur les services numériques et modification de la trajectoire de baisse de l'impôt sur les sociétés et l’article 39 de la loi n° 2019-1479 du 28 décembre 2019 de finances pour 2020.

Il est en conséquence prévu que pour les redevables ayant réalisé un chiffre d'affaires égal ou supérieur à 250 millions d'euros, le taux normal de l’impôt sur les sociétés soit fixé à :
  • 33,1/3 % pour la fraction supérieure à 500 000 € de bénéfice imposable, par période de douze mois pour les exercices ouverts du 1er janvier au 31 décembre 2019 ;
 
  • 31 % pour la fraction supérieure à 500 000 € de bénéfice imposable, par période de douze mois pour les exercices ouverts du 1er janvier au 31 décembre 2020 ;
 
  • 27,5 % pour les exercices ouverts du 1er janvier au 31 décembre 2021


COVID-19 : crédit d’impôt pour les bailleurs d’entreprise
 
Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, est intervenu au sujet de la mise en place d’un dispositif d’aide aux commerçants pour le paiement du loyer du mois de novembre 2020 au cours de la conférence de presse du Premier ministre Jean Castex, le 12 novembre dernier.
Il a en effet annoncé : « à la demande du Président de la République et du Premier ministre, je vous annonce que nous mettrons en place un dispositif simple, massif et nouveau pour les loyers des commerçants. Ce dispositif résulte des consultations que j’ai eues depuis plusieurs jours avec l’ensemble des associations et des fédérations représentatives des bailleurs et des commerçants ».
Il s’agit d’un crédit d’impôt pour les bailleurs d’entreprise renonçant aux loyers de novembre, et dans le budget 2021 figurera bien un crédit d’impôt à destination des bailleurs d’entreprise renonçant aux loyers du mois de novembre 2020, qui s’articulera ainsi, suivant la taille de l’entreprise concernée :
bailleurs d’entreprises fermées de moins de 250 salariés
Un bailleur renonçant à un loyer de 800 euros, recevra une aide de 400 euros de l’État sous forme de crédit d’impôt (50%).
bailleurs d’entreprises fermées de 250 à 5 000 salariés
Un crédit d’impôt s’appliquera dans la limite des deux tiers du montant du loyer du mois de novembre

 
 
3 nouvelles « niches fiscales » : L’été est souvent propice aux hausses d’impôts adoptées en catimini alors que les Français se prélassent sur les plages ou sont ailleurs. Mais cette année il n’en est rien et c’est même le contraire : par 2 textes, un décret du 7 août publié au JO le 9 août 2020 et par la 3ème loi de Finance rectificative pour 2020 promulguée le 30 juillet dernier, le Gouvernement :
 
  • améliore la réduction « IR-PME » en la majorant ;
  • crée un nouvel abattement de 100 000 euros sur les donations (sous conditions) ;
  • permet le déblocage exceptionnel de 2 000 euros hors fiscalité des contrats retraite Madelin.


SUPPRESSION DE LA TAXE D'HABITATION POUR LES 20% DE FRANCAIS LES PLUS AISES
Emmanuel Macron avait suggéré un report de la suppression de la taxe d'habitation pour les 20 % de Français les plus aisés qui la payent encore, estimant cette suggestion comme « légitime en période de crise », dans un « moment exceptionnel », tout en  « laissant la main » au gouvernement quant à la décision finale.
Cette dernière a été prise tout récemment par le Premier ministre Jean Castex dans le « 20 Heures » de France 2,  confirmant l’information sur son compte Twitter. Il  a assuré que le rythme de suppression de la taxe d'habitation pour les 20 % des ménages les plus aisés serait « maintenu ». « La taxe d'habitation, c'est un impôt qui baisse. La question a pu être évoquée de savoir si on décalait un peu le rythme de la baisse. A ce jour […] on va continuer sur le même rythme, donc la suppression de la taxe d'habitation, suivant le calendrier prévu, sera maintenue , mais  là encore, nous nous adapterons en fonction de l'évolution de la conjoncture ; nous ne pensons pas que le recours à l'arme fiscale soit un bon outil pour gérer la crise, qu'augmenter les impôts soit une bonne formule », selon le chef du gouvernement.