Logo CDJFCASAV réduit
CDJF-CASAV, c'est:
  • - un des meilleurs spécialistes avérés en Fiscalité et déclarations fiscales des particuliers redoutablement efficace et moins cher
  • - un des meilleurs experts de l'écriture, relecteur-correcteur, rédacteur, web-rédacteur, rédacteur de contenu, écrivain public
Je sais être très efficace et convaincant (cf: extraits "d'avis et témoignages") et si je me défends très bien sur le "fond", je n'ai pas mon pareil je pense, pour débusquer les "vices de forme" autrement dit, de procédure !
  • depuis la réponse à faire à cette proposition de rectification, voire dans certains cas, la réponse à faire à la "demande de renseignements préalable" à l'envoi d'une proposition de rectification;
  • jusqu'aux instances devant le tribunal administratif  (mémoires à adresser au Greffe du tribunal  dont vous dépendez si cela s'avère nécessaire);
  • en passant par la préparation à votre rendez-vous avec le Conciliateur fiscal (non obligatoire) si tel est votre souhait;
  • et la réclamation (avec ou sans demande de sursis de paiement), de même que pour tous "recours parallèles", comme la saisine du Défenseur des Droits, ou encore du Médiateur de Bercy, etc.. ;
  • ainsi que la demande de remise gracieuse le cas échéant s'il s'avère que l'administration fiscale a raison sur la forme et le fond, et que vous pouvez arguer de difficultés avérées de paiement; la demande de délais de paiement le cas échéant ;
mon unique but est de bien conseiller fiscalement  d'abord,  mais  aussi  de  bien  aider les personnes qui font appel à moi à bien se défendre    dans
l'
intérêt des contribuables qui doivent faire face à des redressements fiscaux (impôt sur le revenu ) parfois injustes ou injustifiés ou exagérés, ou ayant besoin de renseignements ou de précisions sur tel ou tel point de la fiscalité qui leur est, ou non, applicable, et le tout à ce qui me semble être à un juste prix. Outre mes connaissances et compétences juridiques et fiscales  très étendues sur le fond, faisant de moi un expert avéré en fiscalité, je suis connu pour aisément
déceler sur la forme, les vices de procédure fiscale et de forme, les incohérences, les argumentaires parfois contradictoires de l'administration des impots, etc..., susceptibles de mettre en échec les procédures engagées à l'encontre des contribuables. Je compte ainsi parmi les meilleurs fiscalistes pour les particuliers, spécialiste en fiscalité les concernant (revenus de toutes catégories) :

salaires, revenus fonciers, RCM [1], BIC, BNC [2]

etc
[1] : RCM = revenus de capitaux mobiliers ;
[2] : BIC = bénéfices industriels et commerciaux ; BNC = bénéfices non commerciaux.


Le conseil ou (et) la réponse aux questionnements fiscaux sur un point, qu'il s'agisse de la fiscalité des entreprises, des sociétés, des particuliers, est évidemment une action tout à fait possible et prévue dans le présent cadre,  et très clairement réalisable par courriels (e-mails).  La défense d'un contribuable (d'un particulier), "redressé" par le Fisc (rectifications), peut très bien s'effectuer par mails et courriers également, en toute connaissance de cause à partir de la copie des documents déclarés d'une part, et de celle des documents reçus de l'administration fiscale de l'autre, et cela à tous les niveaux de recours (même gracieux) jusque devant le juge de l'impôt (tribunal), dès lors encore une fois que le contrôle est effectué "du bureau" et qu'il vise un "particulier".
Au-delà, l'assistance d'un avocat serait bien sûr nécessaire (Cour administrative d'appel; Conseil d'Etat, Cour de cassation par exemple, comme déjà dit), mais je rappelle que plus de 90% des litiges fiscaux se règlent bien avant d'atteindre ce stade, et souvent dès la réponse à la proposition de rectification de l'administration fiscale ou, au pire, au niveau de la réclamation.


(extrait d'un courriel datant du tout début de janvier 2017) : "
J'ai bien reçu votre projet de réponse à la proposition de rectification et je vous en remercie. Je dois dire que je suis admiratif d'un tel travail. Jamais je n'aurai été en mesure de rédiger une telle lettre, c'est stupéfiant ! Quand j'en vois la consistance, les argumentations, les références, etc, je me demande comment vous arrivez à rédiger tout cela en si peu de temps. C'est incroyable !" : je dois avouer que pareils compliments de la part de clients, me font plaisir, me vont droit au coeur et constituent ma meilleure récompense, une forme de reconnaissance de mon travail.

Encore une fois, je vous recommande de lire les quelques témoignages (authentiques et vérifiables) de clients qui ont cru en moi et ne l'ont jamais regretté par la suite, et qui figurent soit en bas de pages, soit dans l'onglet du menu "avis et commentaires sur le site".

Mes compétences pour les particuliers ne s'arrêtent d'ailleurs pas aux frontières de l'impôt sur le revenu. S'y ajoutent en effet :

revenus fonciers

ISF et à c/ du 1.01.2018 :  l'IFI

plus-values des particuliers

impots directs locaux taxe habitation taxe fonciere et meme la CFE des enteprises
droits de succession et de donation
les questions de domiciliation fiscale retenue a la source et celles ayant trait à l'application des Conventions Fiscales Internationales, domaine délicat s'il en est, et pour lequel j'ai tout de même été spécialement formé, l'ayant même pratiqué pendant plusieurs années, faisant de moi également l'un des meilleurs spécialistes conseillers avérés et reconnus en fiscalité internationale.  Si votre problème concerne ces matières fiscales, mes tarifs sont ceux indiqués ci-après, exactement comme pour l'impôt sur le revenu, et qui, je tiens à le souligner, restent inchangés en 2018 par rapport aux années antérieures !

Le domaine d'intervention de CDJF-CASAV ne concerne avant tout que l'assiette et le contrôle de l'impôt sur le revenu, et les procédures de taxation et de redressements (rectifications) suivies par les services fiscaux.
Il ne concerne en principe donc  pas le recouvrement (paiement) de l'impôt, ni les procédures de recouvrement forcé ("avis à tiers détenteurs"; "arrêt-saisie sur salaire", etc...), bien que je ne refuse pas de renseigner et de répondre à ce type de problèmes, selon le cas, si la situation telle qu'elle se présente me permet de le faire, dans l'intérêt du demandeur.
Comment procéder ?
Consultez le :            Mode d'emploi fiscal

 
RETOUR ACCUEIL

 
Logo société compressélogo plume redacteur 

  • Thibault dit :
    29/1/2016

    4/5
    Compétences et expérience certainement incontestable. Petit problème de formatage de texte à revoir, et en version "portabilité" mobiles aussi (message au Webmaster...), mais sinon, site semblant super intéresant et capable de tenir ses promesses !

  •