Logo CDJFCASAV réduit
CDJF-CASAV, c'est:
  • - un des meilleurs spécialistes avérés en Fiscalité et déclarations fiscales des particuliers redoutablement efficace et moins cher
  • - un des meilleurs experts de l'écriture, relecteur-correcteur, rédacteur, web-rédacteur, rédacteur de contenu, écrivain public

CDJF-CASAV : commentaires, avis, suggestions

Vous aimez ce site, ou, à l'inverse, il vous déplaît ? Vous êtes satisfaits des réponses, avis, conseils, solutions qui vous ont été apportés ? Ou au contraire, vous souhaitez témoigner de votre mécontentement ? Cette rubrique "commentaires et témoignages" retrace l'avis des premiers utilisateurs, dont voici  quelques exemples, et vous permet d'ajouter vos remarques : n'hésitez pas en effet, même sous pseudo, à expliquer ce qui vous déçoit, ce qui vous déplaît, ou au contraire ce qui vous intéresse sur ce site ! Cela me permettra de rendre un service toujours meilleur !
 
Reportez-vous également aux commentaires et notations de bas de pages, notamment en bas de la page 1 d'accueil.

Voyez également ce qu'en a récemment pensé une chroniqueuse connue de la TV (S.D.) : 
" votre site professionnel est riche d'enseignements, utile, lisible, facile....Très valable ".

Prenez aussi connaisance de ce témoignage que " G " a laissé sur ma messagerie professionnelle le 24 juin 2013:

"
De G.

Bonsoir
Je vous remercie pour votre assistance et les éléments que vous avez trouvez pour moi.
Je vous remercie encore vivement.
salutations cordiales
  "

 

Merci de bien vouloir me  faire connaître autour de vous, ou de continuer à le faire  ! Il n'est pas facile croyez-moi,  de se faire une réputation, encore moins une " e-réputation ", surtout en dehors de sa sphère locale, plus encore dans la France entière, et de se constituer une clientèle, un nom qui aille au-delà de ces "frontières locales ", et, dans ce domaine, on n'a encore rien trouvé de mieux que le " bouche à oreille " !
 
Voici donc le formulaire vous permettant d'émettre un avis ou de déposer un commentaire : vous pouvez, au choix, le faire ici, à partir de celui-ci, ou en utilisant le cadre "laisser un commentaire sur cette page " qui se trouve en bas de la plupart des pages du site, avis ou commentaire qui, est-il besoin de le souligner ? ne vous engagera nullement à quoi que ce soit, ni ne donnera lieu à utilisation de votre adresse e-mail et votre nom ou pseudo à des fins mercantiles !
 
                       formulaire de contact commentaires et avis
© cdjf-casav  
 

 logo Redacteur Ecrivain public

  • Albert Antoine dit :
    16/11/2014

    4/5
    Bien que mon problème n'ait pas trouvé sa solution, pour cause de totalitarisme du système fiscal français en matière de taxes foncières et d'habitation, je puis dire en toute franchise et sans détour, que les informations transmises par M. Didier BROCHON ont été aussi claires que précises et m'ont évité la mise en route d'une procédure inutile. Je ne saurai que trop conseiller les services de M. Didier BROCHON aux personnes en difficultés dan les domaines clairement listés dans lesquels il excelle ! Pour ma part, j'ai déjà enregistré son site et son mail dans mes adresses prioritaires et l'ai communiqué à mon entourage.
    Je reste perplexe toutefois quant à la toute puissance de cette administration fiscale propre aux traitements des taxes foncières et d'habitation qui n'a aucune obligation de justification de ces décisions et en use et en abuse selon les besoins du moment ! N'avons nous pas un moyen de faire modifier cet état de fait, nous pays des droits de l'homme par excellence ? Je suis personnellement très surpris et particulièrement en colère de devoir constater une telle aberration dans le droit Français et qui plus est qu'aucun élu digne de ce nom n'ait eu la capacité de la faire évoluer vers plus d'équité en faveur du contribuable !

  • Attention : plus que 3 mois !

    Redressements fiscaux sur revenus 2012

    Vous avez été "redressé" (vos revenus ont été "rectifiés") par l'administration fiscale en 2015, et vous n'avez ni réclamé contre cette rectification de vos revenus, que vous avez pourtant trouvée injuste, ou si vous l'avez fait, l'administration vous a rejeté votre réclamation, parce que vous avez tenté de vous défendre vous-même, ou encore parce que vous avez été mal défendu(e).

    Sachez que l'action en "prescription" pour 2012 sera définitive, aussi bien pour l'Administration que pour vous-même, le 31 décembre 2018 à minuit.

     
    Aussi, n'attendez plus ! Si vous êtes dans ce cas (rectification sur revenus 2012 et si vous êtes un particulier), si par exemple l'administration fiscale vous a refusé le bénéfice de la déduction de vos frais réels, ou encore vous a rejeté un crédit d'impôt, ou bien encore vous a refusé une réduction d'impôt "Girardin" (article 199 undecies B du code général des impôts), même si vous avez déjà "essuyé" un rejet d'une réclamation, même si vous avez essuyé un rejet devant votre tribunal administratif, il reste possible, jusqu'au 31 décembre 2018 et sur la base de nouveaux motifs de contestation, de faire entendre raison à l'administration fiscale.

    Après cette date, il sera définitivement "trop tard"