Logo CDJFCASAV réduit
CDJF-CASAV, c'est:
  • - un des meilleurs spécialistes avérés en Fiscalité et déclarations fiscales des particuliers redoutablement efficace et moins cher
  • - un des meilleurs experts de l'écriture, relecteur-correcteur, rédacteur, web-rédacteur, rédacteur de contenu, écrivain public
 
CDJF-CASAV 

 

Formulaire de contact à compléter. Si vous désirez joindre des pièces, le faire en me les adressant par e-mail !
Validez ensuite !

La validation et le paiement de votre commande implique de votre part, l'acceptation pleine et entière, sans restriction,  des informations sur le fonctionnement du site telles que disséminées dans ses pages, et dans ses conditions générales d'utilisation. Validez, avant de cliquer sur "envoyer" !


                               formulaire de contact


   
 
© cdjf-casav
 
 
 
 

 

compteurlogo Rédacteur écrivain public

 
  • owane dit :
    19/11/2017

    5/5
    Bonjour,

    Merci d'avoir pris le temps de répondre.

    Cordialement

  • Attention : plus que 3 mois !

    Redressements fiscaux sur revenus 2012

    Vous avez été "redressé" (vos revenus ont été "rectifiés") par l'administration fiscale en 2015, et vous n'avez ni réclamé contre cette rectification de vos revenus, que vous avez pourtant trouvée injuste, ou si vous l'avez fait, l'administration vous a rejeté votre réclamation, parce que vous avez tenté de vous défendre vous-même, ou encore parce que vous avez été mal défendu(e).

    Sachez que l'action en "prescription" pour 2012 sera définitive, aussi bien pour l'Administration que pour vous-même, le 31 décembre 2018 à minuit.

     
    Aussi, n'attendez plus ! Si vous êtes dans ce cas (rectification sur revenus 2012 et si vous êtes un particulier), si par exemple l'administration fiscale vous a refusé le bénéfice de la déduction de vos frais réels, ou encore vous a rejeté un crédit d'impôt, ou bien encore vous a refusé une réduction d'impôt "Girardin" (article 199 undecies B du code général des impôts), même si vous avez déjà "essuyé" un rejet d'une réclamation, même si vous avez essuyé un rejet devant votre tribunal administratif, il reste possible, jusqu'au 31 décembre 2018 et sur la base de nouveaux motifs de contestation, de faire entendre raison à l'administration fiscale.

    Après cette date, il sera définitivement "trop tard"